Passer au contenu

Partagez cette histoire

22 juin 2017

Une formation d’électricien comble une lacune vieille de 37 ans

La Première Nation de Sachigo Lake est une Première Nation oji-crie située dans le district de Kenora, au nord-ouest de l’Ontario. Les électriciens, en particulier les électriciens qualifiés membres d’une Première Nation, constituent une ressource rare et précieuse dans la communauté éloignée. C’est d’ailleurs en 1979 que le dernier programme de formation pour devenir électricien a été offert.

Un nouveau programme élaboré à l’échelle locale est en train de changer tout cela. Le programme de formation de préapprentissage de la Première Nation de Sachigo Lake donne aux jeunes une vue d’ensemble complète du métier d’électricien. Les jeunes choisis pour suivre le programme peuvent aussi s’inscrire à un programme d’apprentissage en vue d’obtenir le titre d’électricien certifié.

Le chef Titus Tait et le conseil de bande ont élaboré une proposition pour un programme de formation de 12 semaines au début de 2016. Leur objectif était de remédier à la pénurie de main-d’œuvre qualifiée en préparant des jeunes de la région à exécuter des travaux de construction. Le programme a été rendu possible grâce au financement offert par la Société canadienne d’hypothèques et de logement et à un partenariat avec une école de métier.

La communauté a collaboré avec la First Peoples Trade School de Gravenhurst (Ontario), qui offre des cours semblables aux communautés des Premières Nations. L’école a embauché le maître-électricien Harvey Sagle pour donner la formation, et la Première Nation de Sachigo Lake a couvert ses dépenses de déplacement et d’hébergement.

Beaucoup de candidats ont posé leur candidature dans l’espoir d’obtenir l’un des six postes offerts dans le cadre du projet et réaliser la longue liste de réparations souhaitées par la communauté. Au total, six hommes et femmes âgés de 20 à 30 ans ont été choisis, et deux étudiants ont été recrutés pour l’été. Le programme a été prolongé de quatre semaines, pour un total de 16 semaines, en raison de sa popularité et de son potentiel, et la communauté a versé des allocations aux stagiaires.

Les stagiaires ont passé les trois premières semaines en classe à apprendre les notions de base avant de répondre à des appels de service avec Harvey. Cet apprentissage pratique a été très profitable pour les étudiants et la communauté en général. Au total, les étudiants ont inspecté et réparé plus de 140 logements, rénové quatre édifices publics et aidé à installer le câblage nécessaire dans trois nouvelles habitations.

Le programme de formation de préapprentissage représente la première étape vers la certification complète. Les étudiants réaliseront des travaux dans 12 nouveaux logements cet été en tant qu’apprentis. Grâce au soutien continu de la communauté, ils seront prêts à tirer parti des occasions qui les attendent dans l’avenir et à combler la pénurie de compétences dans la région.

Pour en apprendre davantage au sujet du financement offert pour des programmes comme celui-ci, communiquez avec un conseiller, Logement des Premières Nations, de la SCHL.