Passer au contenu

Partagez cette histoire

26 juin 2017

Logements en conteneurs de la Première Nation Tla-o-qui-aht

La Première Nation Tla-o-qui-aht a trouvé une nouvelle vocation pour des conteneurs d’expédition. Des membres de la communauté du nord de Tofino les convertissent en logements abordables pour leur population croissante.

Grâce au soutien d’Affaires autochtones et du Nord Canada et de la Société canadienne d'hypothèques et de logement, le projet procure des logements de qualité en plus d’offrir de nouvelles possibilités à tous les participants.

Le projet de logements en conteneurs de Tofino est un programme de formation de six semaines dirigé par la communauté et offert par le North Island College. Au départ, 10 membres de la communauté ont suivi la formation qui portait sur la sécurité, les compétences techniques et les premiers soins. Les participants se sont aussi familiarisés avec la gestion immobilière, l’administration et l’entretien.

En plus de leur permettre d’acquérir des compétences pratiques pour la conversion de conteneurs, la formation sera prise en compte dans leur cheminement d’apprenti menuisier.

« Cette formation est universelle, a déclaré Ivy Bell, responsable du logement de la communauté, car elle peut être – et a déjà été – mise à profit dans le cadre de leur emploi actuel au sein de la Première Nation Tla-o-qui-aht. »

Investir dans l’avenir

Dans la première phase du projet, les participants vont construire 13 logements en conteneur. Cela servira d’expérience pilote pour les aménagements résidentiels à venir.

Aux termes d’une proposition de la Première Nation Tla-o-qui-aht, certains conteneurs resteront en permanence dans la communauté. Un plus grand aménagement résidentiel sera également réalisé sur des terrains à l’extérieur de la réserve appartenant à la Première Nation. Comme la construction sera confiée à des membres de la Première Nation Tla-o-qui-aht ayant reçu la formation, l’argent restera dans la communauté.

Une fois terminées, les maisons ressembleront aux maisons traditionnelles en bois, mais en combinant économie, style et durabilité.

« Nous recyclons ces conteneurs peu esthétiques et en faisons quelque chose d’utile et de beau, dit Ivy. La communauté Tla-o-qui-aht a toujours été préoccupée par l’impact environnemental de ses activités et elle voit cela comme une excellente occasion de démontrer ce qui peut être accompli. »

Plusieurs sources de financement ont contribué à la réalisation de ce projet. Pour en savoir davantage, consultez les sites suivants :